Intoxications
Bébés    
Alimentation
__________________________________________________________________________________

 

LES MEDICAMENTS, à quoi ça sert ?

"VICTIMES DES MEDICAMENTS"

• A force de scandales, il faut absolument être regardant sur nos médicaments !!!

L'Europe, les Etats Unis et le Japon totalisent à eux seuls 80du marché du soin. En France, nous en consommons 30x plus qu'il y a 40 ans. Ce qui fait de nous le 2ème pays le plus soigné par médicament au monde ! Il n’y a pas de quoi se vanter, d’autant plus que la moitié de ces médicaments finissent à la poubelle ! Or la plupart sont dangereux pour la nature, les animaux et nous-mêmes puisqu’on retrouve des traces d’antibiotiques dans les rivières par exemple. Les

Français n’ont pas encore pris conscience de ce risque mais 4 000 sortes de médicaments sont susceptibles de se retrouver dans nos rivières ou dans nos eaux urbaines! L'émission Capital a révélé que la France serait le pays européen le plus touché par cette pollution. Pour limiter les dégâts il est donc indispensable de ramener les traitements inutiles ou périmés en pharmacie. D'autant plus que depuis 2009 elles ont obligation de les récupérer gratuitement.


• La France est un des pays le plus gros consommateur de médicaments de l’ Union Européenne.
 Elle n’est évidemment pas, pour autant, le pays où l’on est le mieux soigné, mais celui où les accidents provoqués par les médicaments sont les plus nombreux; car cette approche biaisée de la médecine nous coûte cher :
 
- 140 000 hospitalisations par an liées à des accidents médicamenteux, dont 9 se terminent par un décès ;
 
- le plus fort taux de résistance aux antibiotiques du monde ;  par exemple, aucun antibiotique n’agit - malheureusement - sur aucun virus, ce qui n’empêche pas qu’ils soient prescrits dans la majorité des grippes, alors qu’ils ne sont justifiés qu’en cas de surinfection par une bactérie, et il en est de même pour les angines, dont 80 sont d'origine virale ;
 
- c’est l’une des principales causes de décès des personnes âgées, directement (effets mortels  des médicaments ou d’associations de médicaments trop nombreux, un pour chaque symptôme ; mauvaise élimination rénale à cet âge, entraînant des accumulations dans l'organisme à des taux toxiques aux  doses bien tolérées  chez l'adulte jeune ) ou indirectement (chutes liées aux effets hypnotiques ou antihypertenseurs de certains médicaments).
 


• Les raisons de cette surconsommation sont anciennes et multiples :
 
1- pendant longtemps, chez nous, ce qui faisait l’art d’un médecin, qui le distinguait des autres, et qui, parfois, assurait sa notoriété locale, c’était la composition des cachets personnels qu’il faisait préparer par le pharmacien, dits « préparations magistrales »;

2- en France, l’industrie pharmaceutique a lancée très tôt par quelques pharmaciens de génie ( Nativelle, Houdé) qui ont su extraire les produits actifs de certaines plantes (la digitale, la colchicine) et créer des PME de 300 personnes ; dans la plupart des autres pays industriels, cette industrie n’a démarré que beaucoup plus tard, lorsque les grands groupes chimiques s’y sont intéressés ; mais chez nous, plus tôt qu’ailleurs, « la médecine, c’était le médicament ».

3- nous sommes un des rares pays développés ou la formation des médecins en pharmacologie soit à ce point négligée, et où leur formation post - universitaire soit à ce point exclusivement dépendante de l’industrie pharmaceutique.


• À la phrase « j’ai été voir mon médecin », la réponse est, trop souvent, non pas « qu’est-ce qu’il t’a dit ? », mais « qu’est - ce qu’il t’a prescrit ? ».Et le fait est que, le plus souvent (il y a eu des études là-dessus), un malade qui sort du cabinet d'un médecin sans ordonnance se sent frustré et va en voir un autre : la responsabilité de notre surconsommation médicamenteuse n'est pas que médicale, et il n'est pas facile de lutter contre un phénomène culturel auquel participe l'ensemble de la société !!!

 

• Livres intéressants :

     
       

 

UN PEU D'HUMOUR...

    
       
       
       
     

• L'industrie pharmaceutique est l'une des plus puissantes au monde et inonde d'argent la médecine scientifique. Voici un reportage pour débattre de ce problème avec le professeur André Grimaldi, diabétologue, auteur avec trente-et-un autres confrères du récent livre "La vérité sur vos médicaments" et le professeur Andreas Michalsen, médecin interniste et spécialiste en naturopathie à Berlin :

L'industrie pharmaceutique est l'une des plus puissantes au monde et inonde d'argent la médecine scientifique. Pour débattre de ce problème, nous avons invité le professeur André Grimaldi, diabétologue, auteur avec trente-et-un autres confrères du récent livre La vérité sur vos médicaments et le professeur Andreas Michalsen, médecin interniste et spécialiste en naturopathie à Berlin. - See more at: http://info.arte.tv/fr/les-medicaments-quoi-ca-sert#sthash.a3EhS1iG.dpuf
L'industrie pharmaceutique est l'une des plus puissantes au monde et inonde d'argent la médecine scientifique. Pour débattre de ce problème, nous avons invité le professeur André Grimaldi, diabétologue, auteur avec trente-et-un autres confrères du récent livre La vérité sur vos médicaments et le professeur Andreas Michalsen, médecin interniste et spécialiste en naturopathie à Berlin. - See more at: http://info.arte.tv/fr/les-medicaments-quoi-ca-sert#sthash.a3EhS1iG.dpuf

 

 PRUDENCE avec les médicaments ANTI-RHUME :

Plus d'une trentaine de médicaments anti-rhume, disponibles sans ordonnance, présenteraient des risques d'effets secondaires sérieux !

Pour certains médecins, le remède le plus efficace et le moins dangereux reste donc de prendre son mal en patience!

Ils rappellent ainsi que la plupart des rhumes sont d'origine virale : ils guérissent donc tout seul, au bout de 7 jours.

Sur conseil thérapeutique, nous pouvons bien évidemment aider l'organisme sur cette période avec des produits naturels (Huiles essentielles, phytothérapie, vitamines, etc... ) pour renforcer notre système immunitaire.


PRUDENCE avec les sirops pour la TOUX :

L'association 60 millions de consommateurs a testé 37 sirops contre la toux. Le verdict est sévère !!!

Pour les toux grasses, 13 sirops sont tout simplement inefficaces même s'ils n'entraînent aucun effet indésirable.

Pour les toux sèches, trois produits sont à éviter : Néo-codion (comprimés), Rhinathiol (sirop) et Thiopectol (sirop).

Les experts de la revue pharmaceutique indépendante "Prescrire"  expliquent que « les médicaments antitussifs sont peu ou pas efficaces », mais surtout qu’ils « exposent à plus d’effets indésirables ».

« 60 millions » est formel : « Nos résultats confirment que la majorité des antitussifs contre la toux grasse n’ont rien à faire dans les armoires familiales ». Pas vraiment de remède pour le malade, donc, mais une aubaine financière pour les laboratoires, d’autant que, rappelle le magazine, ces médicaments sont vendus à prix libres.
Les autres révélations de cette enquête concernent la présence d'alcool ou allergènes dans une très grande majorité des produits testés. Pourtant, "l'alcool n'a pas sa place dans des médicaments d'automédication", qui peuvent être utilisés par de jeunes enfants ou des femmes enceintes, rappelle 60 millions de consommateurs. Les parabens, conservateurs et colorants présents dans certains médicaments peuvent également provoquer les allergies. Le propylparaben, retrouvé dans six des sirops testés, est lui soupçonné d'être un perturbateur endocrinien.
 


Produits chimiques : l'Assemblée nationale dit oui à la loi " détox "

Jeudi 14 janvier 2016, les députés ont adopté en première lecture une proposition de loi dite "Detox", destinée à forcer les industriels à remplacer les substances chimiques les plus toxiques pour la santé et l'environnement par d'autres moins dangereuses ou inoffensives.

 

Avec cette loi " détox ", proposée par le député écologiste Jean-Louis Roumégas, les entreprises devront déclarer les substances chimiques " préoccupantes " (Substances ayant des effets cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques ou à caractère perturbateur endocrinien) qu'elles utilisent. On en trouve dans la composition des produits cosmétiques et ménagers, des jouets, des textiles, des revêtements, etc... Elles devront être recensées. Après ce bilan, le gouvernement aura la charge d'établir un plan national de substitution. Les entreprises seront incitées, par la fiscalité et l'étiquetage, à les remplacer par d'autres, inoffensives ou moins dangereuses, chaque fois que possible et à un " coût raisonnable ".

Quand le "paraben" a été montré du doigt, les industriels ont tout fait pour le remplacer de manière à mentionner " sans paraben " sur les étiquettes. Mais les produits de remplacement ne sont pas forcément meilleurs. Il faut veiller à remplacer les substances dangereuses par d'autres qui sont inoffensives ", demande Jean-Louis Roumégas.

 

Plus de 100 000 substances chimiques en circulation en Europe :

Il existe bien un règlement européen encadrant ces produits, nommé REACH, (acronyme en anglais d'Enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques) mais il est bien timide. Il ne porte que sur 30 000 des 100 000 substances en circulation dans l'UE et cette dernière n'a pas les moyens de contrôler efficacement son application. Il ne prend pas en compte les faibles doses et les effets synergiques des produits.

Enfin, " la lenteur du processus d'enregistrement laisse sur le marché des substances " hautement préoccupantes " selon les critères de REACH. La Commission européenne les estime à 700 et les ONG à plus de 800 ", note le député.

La proposition de loi, qui devra encore être adoptée par les sénateurs, prévoit également un étiquetage obligatoire des produits contenant ces substances et un pictogramme les déconseillant aux femmes enceintes.


Substances chimiques : un impact considérable !!!

L'OMS évalue à 5 millions par an le nombre de décès liés aux substances chimiques, soit 8de la mortalité mondiale. Le coût sanitaire actuel des seuls perturbateurs endocriniens s'élèveraient à 157 milliards d'euros dans l'UE (1,2du PIB). En France, celui de la pollution de l'air intérieur est évalué à 19 milliards d'euros par an par l'Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments, de l'environnement et du travail (ANSES).

La Société chimique américaine répertorie 100 millions de substances chimiques dans le monde, il s'en invente 10 000 par jour. Elles sont plus de 100 000 en circulation dans l'Union européenne.


MERCURE

LA FRANCE VA ENFIN INTERDIRE LE MERCURE DENTAIRE !!!    (CLIC ICI)


Télécharger le fichier Pdf :         

 

VOIR AUSSI LE SITE : 

      

"Les COMPOSITES DENTAIRES ou RESINES ne sont pas dépourvus de toxicités, mais ils sont sans effets galvaniques et sont toutefois mieux tolérés par l'organisme que le MERCURE !!!

SURTOUT NE VOUS FAITES PLUS POSER D'AMALGAMES AU MERCURE !!!

Il faut prendre d'ENORMES précautions pour se faire retirer les amalgames au MERCURE!!! PRUDENCE, tous les dentistes les retirent, mais TRES PEU parmis eux prennent les précautions nécessaires au retrait de ce POISON !!! INFORMEZ-VOUS BIEN !!!                  S. PONTET









 


 
                            TABAC
 
 

LE TABAC TUE PLUS DE PERSONNES QUE LE SIDA, LES ACCIDENTS DE LA ROUTE, L'ALCOOL, LES HOMICIDES, LES SUICIDES, LES DROGUES ET LES INCENDIES REUNIS !!!


LIEN :
LIEN :
LIEN :
LIEN :
LIEN :

Lors de sa combustion, la cigarette produit une fumée qui contient environ 4000 substances toxiques (dont au moins 50 cancérigènes). Sur les paquets, seul goudrons et nicotine sont indiqués. Certains composés proviennent de l'environnement (pesticides, produits radioactifs), d'autres composés sont ajoutés, comme l'ammoniac qui favorise la fixation de la nicotine et la dépendance. Certains plants de tabac sont génétiquement modifiés afin de rendre la nicotine plus "efficace" !!!

   
   
   

 


                   PRODUITS CHIMIQUES

PRODUITS CHIMIQUES SUR LE LIEU DE TRAVAIL :

   

 

 

                                EAUX

 En eaux troubles !!! 


Résidus de médicaments dans l'eau :            

          Pollution de l'eau douce :      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 • Campagne "Détox" de Greenpeace •

 

"Des monstres toxiques" se cachent dans des vêtements pour enfants !!!


CLIC POUR VOIR LA CAMPAGNE :

Les industries chimiques continuent de produire et de disséminer quotidiennement des milliers de composés chimiques. Cela se fait la plupart du temps sans aucune évaluation sérieuse,ou si peu, et sans compréhension des impacts sur les populations et l'environnement. L'objectif général de la campagne contre les substances toxiques est de parvenir à une gestion de la production, de l'utilisation et de l'élimination des substances chimiques qui soit écologiquement rationnelle, c'est-à-dire sans atteintes à l'intégrité et à la pérennité des hommes et des écosystèmes.
   

 

 

• CONTRACEPTIONS •

Pilule : on vous cache la vérité depuis 50 ans !!!

 

 La pilule reste aujourd’hui le moyen de contraception le plus populaire en France : elle est en effet utilisée par la moitié des femmes âgées de 15 à 49 ans qui ne souhaitent pas être enceintes.
 
 

 Livre "LA PILULE CONTRACEPTIVE – Quels dangers ? – Quelles alternatives ?"  du Pr joyeux : VOIR LES MOYENS DE CONTRACEPTIONS :

   

La pilule contraceptive, depuis sa création, il y a cinquante ans, est un véritable poison. L’équivalent de 1000 poulets aux hormones, voilà ce que les femmes ingurgitent chaque jour !!!
  

Résidence Les Impérators. Tibere A. 164 Chemin de la Lauve, 83700 Saint-Raphaël. www.geosteo.net e-mail : spontet.bioenergetique@gmail.com

Création de site internet Fréjus Saint-Raphaël. Studio de création Vincent Fritsch - Mentions légales